AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
VENEZ PAPOTER SUR LA CHATBOX. | NOUVEAU DESIGN AVEC CHANYEOL & BAEKHYUN.

Partagez | 
 

 stop making a fool out of me ; ft. hyo na

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sil-yeon ∞ got too much pain.
avatar

Jang Mary
sil-yeon ∞ got too much pain.

Messages postés : 33
Sur LAFS depuis le : 06/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: stop making a fool out of me ; ft. hyo na   Dim 16 Déc - 15:55

▬ tenue

Aujourd’hui, c’était journée de shopping, quelque chose qui faisait étrangement plaisir à Mary qui, pourtant, n’avait absolument rien d’une grande amatrice de cette activité. Il était cependant évident que ça lui changeait les idées et que c’était comme une pause, ce qui ne pouvait pas être de refus. Bon en général, elle avait plutôt l’air de ne rien faire de ses temps libres, mais il fallait bien faire changement par moment. Puis elle avait franchement besoin d’une nouvelle paire de bottes. Oui, parce que c’était aussi, et probablement surtout, pour ça qu’elle avait tant envie d’y aller. S’il fallait qu’elle n’ait pas le nécessaire pour se promener en paix pendant l’hiver, elle allait rater des opportunités de prendre des photos géniales. Il fallait s’y attendre venant de la britannique qui adorait tout simplement la neige, c’était toujours quelque chose qu’elle attendait avec impatience.

Après s’être dument préparé, Mary enfila des vêtements propres et confortables avant de sortir de l’appartement, laissant une note à l’intention de sa colocataire, Pippa, pour ne pas qu’elle l’a cherche. Certes, ce serait étonnant qu’elle le fasse, mais elle préférait s’en assurer. Puis, sait-on jamais, si elle avait du temps à perdre peut-être qu’elle viendrait la rejoindre. Cette théorie serait tout aussi étonnante, mais bon, elle pouvait toujours espérer la compagnie d’une personne qu’elle appréciait. Ça rendrait la journée un peu plus plaisante, même si elle était bien consciente que son amie était quelqu’un de très occupée, contrairement à elle, qui avait un horaire beaucoup plus flexible. Évidemment, ça impliquait qu’elle pouvait être envoyée dans un autre pays pour couvrir un événement, mais pour l’instant, c’était le calme plat. C’était une bonne chose au final, ça lui permettait de s’essayer un peu plus à la photographie de mode, qui était quelque chose qu’elle voulait faire depuis longtemps.
C’était presque dommage qu’on ne lui proposait pas d’essayer les choses qu’elle photographiait, mais bon, elle ne pouvait pas tout demander non plus. Il valait mieux qu’elle aille vaincre le centre commercial pour se trouver quelque chose de son goût. C’était une belle journée, elle s’en voulait presque d’aller faire du shopping plutôt que de profiter de la journée pour photographier Séoul. C’était tellement différent des villes anglaises si bien qu’elle finissait toujours par découvrir quelque chose en se promenant sans trop de but si ce n’était que prendre des photos. Bon, évidemment, ce n’était pas le planning de la journée, alors elle était nettement mieux de retenir ses envies de photographe pour la peine. Pour y arriver, Mary opta pour le taxi, ce n’était pas vraiment ce qu’il y avait de plus économique, mais c’était ce qui serait le plus rapide et franchement, elle n’était pas très fan des bus. Ce n’était pas pire qu’en Angleterre, mais même là-bas, elle n’avait jamais vraiment apprécié prendre ce moyen de transport. Un taxi lui offrait plus de place pour sa personne et elle pouvait penser en paix sans que personne ne risque de la déconcentrer.

Arrivée au centre commercial, la demoiselle paya le chauffeur de taxi avant de se diriger automatiquement vers la boutique de chaussures la plus proche. Elle se fichait bien de la boutique dans laquelle elle était du moment qu’elle trouvait des bottes potables. Ce qui ne semblait pas se trouver à l’endroit où elle était. Peut-être qu’elle n’était pas due pour être particulièrement chanceuse, elle ne l’avait jamais vraiment été pour ce genre de chose. Pas que c’était grave, mais ça aurait été plaisant de trouver ce qu’elle cherchait aussi rapidement. Pas de bol pour le coup, si bien qu’elle sortir de la boutique dans le but d’en trouver une seconde. Puisqu’elle ne s’était jamais vraiment donné la peine de visiter le centre commercial de fond en comble, elle n’avait en fait aucune idée de l’endroit où pourrait se trouver un magasin de souliers digne de ce nom. Un coup d’oeil à une carte - heureusement que ce genre de chose existait, lui indiquait qu’il y avait une boutique à un étage supérieur. Amusée, Mary se demanda sérieusement combien il y avait d’étage dans ce centre commercial qui lui avait parut plutôt petit à la base, peut-être au moins deux, elle n’en savait trop rien. Quoi qu’il en soit, elle s’efforça de trouver un ascenseur, par pure flemme d’aller emprunter les marches, pour monter. Si elle avait été tentée de fermer la porte directement en entrant, elle finit par juger que ce n’était peut-être pas le genre de comportement idéal. Même si agir le plus poliment possible n’était pas forcément dans ses habitudes et ses envies, il y avait des limites et, malgré tout, elle préféra les suivre en attendant que la porte se ferme d’elle-même. Ce qui prenait une éternité à croire que l’ascenseur avait quelques difficultés. Évidement, elle ne pouvait qu’espérer se tromper et que ce ne soit pas le cas...
Revenir en haut Aller en bas
wanbyeog ∞ see, i'm in love.
avatar

Ahn Hyo Na
wanbyeog ∞ see, i'm in love.

Messages postés : 32
Sur LAFS depuis le : 07/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: stop making a fool out of me ; ft. hyo na   Sam 22 Déc - 8:05

~ ~ Tenue du jour, bonjour.

Un bruit sourd dans mon appartement.. Et là, ce fut le drame, la trame tragique de mon histoire, de l'histoire d'aujourd'hui, plutôt. C'était cataclysmique, enfin,non, peut-être pas à ce point mais bon.. Je venais tout juste de m'apercevoir, au moment où je m'apprêtais à me coiffer, que mon lisseur venait de rendre son âme au diable. Il refusait de s'allumer, et par tout les moyens que je mis en place pour qu'il marche à nouveau, eh bien.. Rien ne fonctionna, le clignotant restait totalement noir, comme vidé de son énergie. J'ai donné un violent coup de pied dans le muret en carrelage qui constituait ma baignoire, et je crois avoir d'ailleurs fissuré un carreau.. J'étais terriblement énervé, parce que, non seulement je ne pouvais pas bouclé mes cheveux comme je le voulais aujourd'hui, mais aussi, parce qu'il fallait que je change mon emploi du temps pour pouvoir en acheter un nouveau. Donc, je ne pourrais sûrement pas m'entraîner à la guitare ou me balader avant l'après-midi , ce qui m'embêtait pas mal, pour une fois que ma journée était libre, il fallait qu'un inconvénient me tombe dessus, comme ça.. J'étais vraiment malchanceuse parfois, c'était incroyable.

Je me changea alors, optant pour quelque chose de vraiment simple, et je finis de me préparer, tout en essayant de me coiffer sans mon précieux lisseur, et de me maquiller avec ce qui me restait de maquillage : Un passage dans une boutique de cosmétiques était nécessaire aussi, on dirait.. Et peut-être aller m'acheter quelques fringues.. Autant en profiter ! Ce n'était pas tout les jours que je pouvais faire une journée réservée au shopping. Ou à tout autre activité d'ailleurs. La tête dans les bouquins d'apprentissage ou dans mes partitions, voilà à quoi se résumait mes journées. Je prépara vite-fait mon sac, me parfuma un peu, et enfila mes bottines lacées à talon, tout en cuirs ainsi que mon chapeau noir avant de filer de chez moi, sans oublier de fermer la porte. Je descendis assez rapidement pour pouvoir attraper le bus qui manquait de partir au bas de ma rue.

Je me retrouva debout, à tenir un espèce de truc en caoutchouc dégoûtant pour éviter de tomber à chaque arrêt. Et j'observais les gens assis dans ce bus. Il y avait de tout, des personnes âgées qui papotaient entre elles, des enfants qui tentaient de rester calme face à l'excitation que leur premier voyage en bus créait, des adolescentes qui faisaient tournées les rumeurs entre elles, et d'autres qui piaillaient comme des dindes à propos de leurs plus grandes idoles, et il y avait les autres adolescents qui, avec leur casque sur leurs oreilles, regardait le paysage monotone que renvoyait Séoul chaque jour. Et il y avait les autres, ceux qui se tenaient tranquilles, sans un mot, regardant ceux à côté de soit, ou observant par la vitre les gens qui passaient. Moi, avec mes écouteurs, je faisais presque partit du groupe de ces adolescents qui s'enfermaient dans leur bulle. Car ce n'était pas comme si je faisais l'âge que j'avais... Je faisais sois plus jeune, soit plus vieille, sa dépendait des gens qui me voyaient, et à chaque fois, c'était drôle d'entendre leur opinion à propos de ma petite personne et de mon âge qui semblait les troubler au plus au point.

Lorsque le bus se stoppa au niveau du centre commercial, je me jeta précipitamment à l'extérieur pour éviter d'être retardé. Je rentra d'un pas rapide à l'intérieur du centre commercial, et regarda autour de moi pour essayer d'y voir un magasin d'électronique, mais.. Rien. Je me résolus à aller voir sur le panneau d'affichage. Après un petit coup d'oeil dessus, et je vis que les deux magasins étaient au premier étage. Hum. Plus qu'à prendre l'ascenseur. Après un rapide coup d'oeil autour de moi, je remarqua un ascenseur qui était encore ouvert, je me précipita alors vers celui-ci, me faufilant tout juste entre la porte et la cabine, et ce, juste à temps avant que la porte ne se ferme. Je soupira, rassurée de l'avoir eu à temps, avant de saluer de la tête la jeune personne présente dans l'ascenseur, mais.. Ce fut sans compté que l'ascenseur se stoppa dans sa course pour le premier étage. Il y eut une violente secousse, et tout se stoppa. Plus de lumière, plus de courant, nada, rien. J'ai appuyé sur le bouton pour le faire redémarrer, mais.. Rien. « Eh merde.. C'est bloqué... »


Spoiler:
 


ahn hyo na
The fire burn in my eyes, like the love grow in my heart.
Revenir en haut Aller en bas
sil-yeon ∞ got too much pain.
avatar

Jang Mary
sil-yeon ∞ got too much pain.

Messages postés : 33
Sur LAFS depuis le : 06/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: stop making a fool out of me ; ft. hyo na   Lun 24 Déc - 14:03

{ t'en fais pas, je comprends ça XDD ♥ }

Dans son effort de politesse, Mary n’avait pas vraiment prévu que quelqu’un réussirait à se glisser entre les portes. Bon, c’était probablement mieux ainsi, ça rendait à son geste une certaine utilité. Ça ne voulait pas dire que la demoiselle avait particulièrement envie de discuter avec inconnue. Pas que c’était forcément la chose à faire dans un ascenseur mais certaines personnes se sentaient obligées de le faire. Évidemment on pouvait aisément se douter que ce n’était pas le cas de la jeune femme. Londonienne dans l’âme, et d’origine techniquement, elle ne se sentait pas du tout obligée de faire la conversation avec des inconnus, même qu’à la base, elle évitait dans une certaine mesure. C’était peut-être une contradiction avec le fait qu’elle détestait profondément le silence et que par conséquent, il lui arrivait parfois d’adresser la parole à des inconnus pour briser ce même silence. Mais bon, c’était des exceptions et compte tenu du fait qu’elle était présentement dans un ascenseur pour ce qui serait un court moment, elle pouvait bien endurer le silence sans trop broncher. Elle s’efforça néanmoins de répondre au salut de la tête de la personne qui était entrée, sans pour autant lui porter plus d’attention que ça.

Évidemment, son plan fut déjouée par peu importe quel dieu était en puissance. Pas particulièrement croyante, Mary se permit de maudire tout ce qu’elle connaissait de là-haut en guise de vengeance personnelle pour ce qui lui arrivait. De toute évidence... l’ascenseur était bloqué. Un bruyant soupir traversa ses lèvres lorsqu’elle reçut la confirmation de l’inconnue : « Eh merde.. C'est bloqué... » C’était même plutôt évident. Arquant légèrement un sourcil, elle ne répondit rien qu’un autre soupir. Oui, parce que de toute évidence, elle risquait d’être coincée là pendant un long moment et elle réalisait que parler serait une obligation si elle ne voulait pas être laissée dans le silence. « De toute évidence ouais. » Pourquoi n’avait-elle pas pris les marches, elle serait déjà arrivée dans le magasin de chaussures sans anicroche et sans possibilité de rester coincé des heures.

Sans plus se soucier de la personne avec qui elle partageait son malheur, Mary se dirigea vers les boutons de l’ascenseur pour appuyer sur celui qui servait d’interphone avec les opérateurs ou elle ne savait trop qui. Pas que c’était important à ses yeux, non, elle voulait juste qu’ils se magnent pour venir les tirer de là. Du reste, elle s’en fichait pas mal. « L’ascenseur dans lequel on se trouve est bloqué. » Elle n’avait aucune idée de s’ils avaient une manière de le savoir à distance, mais au moins là, elle était certaine qu’ils étaient au courant. « Nous sommes deux dans l’ascenseur. » C’était le moment d’avoir une personne âgée ou un bambin, généralement ça pressait les gens pour les secours. Tournant légèrement la tête pour observer l’autre personne, la demoiselle finit par hausser les épaules. Elle lui disait vaguement quelque chose, mais rien de cette personne ne presserait les secours.

Un énième soupir traversa ses lèvres. « Bref, c’est chiant donc si vous pouviez vous dépêcher on a pas que ça a faire... pour ma part en tout cas. » Si elle se sentait obligée d’être comme ça ? Bien sur que oui, elle ne voyait pas l’intérêt d’être particulièrement gentille, son accent gâchait généralement tout peu importe ce qu’elle disait. Puis franchement ce n’était pas de sa faute si l’ascenseur était hors d’état de fonctionner, c’était plutôt de leur faute à eux. Du coup, il pouvait recevoir le blâme. Il était évident qu’elle se montrerait plus gentille s’ils se magnaient un peu. Peut-être même s’excuserait-elle de son comportement assez répréhensible. « Vous pensez que ça va leur prendre combien de temps ? » Elle faisait visiblement un effort de ne pas être trop chiante avec sa partenaire de malchance - qui sait ça venait peut-être d’elle. Ce n’était pas le moment d’être détestable avec une personne avec qui elle serait visiblement coincée pour un temps indéterminé. Remarquez que ce n’était pas l’envie qui manquait, elle n’était pas une personne particulièrement plaisante à la base. Quittant ses pensées et reportant son attention sur l’autre jeune femme, Mary se demanda si elles ne s’étaient pas déjà vu. Parce que bon, rares étaient les personnes qui lui disait vraiment quelque chose à Séoul, mais d’un autre côté, elle ne prêtait pas vraiment attention aux gens quand elle n’y était pas forcée. Enfin, elle verrait bien, elle avait le temps de se rappeler.
Revenir en haut Aller en bas
wanbyeog ∞ see, i'm in love.
avatar

Ahn Hyo Na
wanbyeog ∞ see, i'm in love.

Messages postés : 32
Sur LAFS depuis le : 07/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: stop making a fool out of me ; ft. hyo na   Jeu 3 Jan - 0:11


Mon dieu. Il ne manquait plus que sa, un ascenseur qui se bloque quoi ! C'était quand même un énorme manque de bol, je crois que je portais la malchance sur mon dos. Mon lisseur qui me lâche, presque plus de maquillage, et un putain d'ascenseur qui se bloquait. Le seul jour où je n'avais pas envie de prendre les escaliers. Putain ! Le seul jour où je voulais aller vite, fallait qu'il y ai un truc qui me tombe sur le dos. Peut-être, heureusement pour moi, je n'étais pas seule, il y avait une autre jeune femme qui était dans l'ascenseur, elle devait avoir mon âge, du moins, je pense. Elle ne devait guère être plus vieille. Et si elle l'était, elle faisait franchement jeune. Mais cela m'étonnerait qu'elle dépasse la vingtaine.. Ce serait vraiment étonnant vu son look, et les traits fins et gracieux de son visage. Pas que les femmes de la trentaines avaient un look pourris et des traits totalement disgracieux et tordus, du tout, mais, c'est vrai que chez la majorité des jeunes femmes de la vingtaines, elles avaient des traits gracieux, dans la fleur de la jeunesse, souvent suivant la mode de près de quelque manière, et leurs traits avaient cette finesse qui se perdait au fur et à mesure que le temps venait s'ancrer dans la peau des femmes, le temps qui venait gâcher la beauté d'une peau douce et souple pour la rendre légèrement rugueuse, et abîmé par des rides pâles qui rendaient le visage plus sévère.. Plus vieux, qui lui donnait une maturité en fonction de l'âge.

Je soupira en entendant la réponse de la jeune femme qui était dans l'ascenseur, coincée avec moi dans ce malheur que d'être enfermé dans une cabine d'ascenseur. Je l'écouta d'une oreille vaguement distraite appeler les agents qui devaient s'occuper de ses vieilles machines qu'on appelait « ascenseur ». En attendant, je m'étais posée contre la paroi de l'ascenseur, mon regard regardant la jeune femme. Elle me disait bien quelque chose mais bon. Une fois finie, elle se tourna vers moi pour me poser une question. Combien de temps sa prendrait... Je soupira avant de répondre. « Je sais pas. Peut-être une bonne demie-heure si ils se magnent.. Par contre, si ils se magnent pas, sa peut aller jusqu'à une bonne heure voir plus. » Un nouveau soupir. Voilà, j'étais de mauvaise humeur, et j'avais un bon stock de soupir à dispositions. Je devrais sûrement m'excuser, mais cette situation m'incommodais fortement.


Dans un espoir, je sortis mon téléphone portable de mon sac en cuir brun, et le déverrouilla en tapant rapidement sur les quelques numéros qui composaient mon code de verrouillage avec derrière, un fond d'écran représentant un modèle avec une cigarette a moitié consommée entre ses doigts. Je regarda dans la barre du dessus où il y avait l'affichage du restant de la batterie, le profil, l'heure et.. Le réseau. Pas de réseau. Niet. Quedal. Nada. Je soupira d'énervement, à nouveau, et appuya sur le bouton pour verrouiller mon portable pour pouvoir ainsi le ranger à nouveau dans mon sac. Actuellement, ce petit objet à la pointe de la technologie m'était totalement inutile ! J'avais envie de lui crier dessus, de lui dire qu'il était franchement inutile et qu'il m'emmerdait profondément. Mais je n'avais pas envie de passer pour une hystérique schizophrène. Alors je me contentais de le ranger, un regard rageur ornait néanmoins mon visage. « Il n'y a même pas de réseau dans ses machines là ! C'est pas croyable.. » Je soupira à nouveau, passant ma main sur mon visage.

Bon, autant être agréable, et pourquoi pas faire la conversation, sa ferrait sûrement passer le temps plus vite. Je me décolla légèrement de la paroi contre laquelle je m'étais adossé, avant de regarder les portes en fer qui demeurait totalement closes. « J'espère que vous n'aviez pas des plans super importants avec un rendez-vous après, parce que là, sa risque d'être cuit. » Je me tourna vers elle ensuite, lui adressant un petit sourire, mi-gêné mi-désolé. Désolé pour une raison que j'ignorais, d'ailleurs. « Bon puisqu'on en a sûrement pour un moment, autant se présenter. Moi, c'est Hyo Na. » Je lui souris et tendis doucement ma main, je tentais d'être le plus agréable possible au vu d'une situation aussi chiante que celle-ci.

Spoiler:
 


ahn hyo na
The fire burn in my eyes, like the love grow in my heart.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: stop making a fool out of me ; ft. hyo na   

Revenir en haut Aller en bas
 

stop making a fool out of me ; ft. hyo na

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✝ LOVE AT FIRST SIGHT :: ⸗ séoul, the city of love ? :: seoul city ⸗ northern districts. :: seongbuk-gu.-